Comprendre les aboiements du chien et savoir quoi faire

L'aboiement est une vocalise qui fait partie du langage verbal du chien. Les raisons pour lesquelles un chien aboie sont multiples. Et en fonction de la raison, l'aboiement peut être modulé.
Il importe donc de comprendre ce que veut exprimer le chien avant de savoir comment réagir.

Un chien qui aboie
source : http://www.femmeactuelle.fr



Pourquoi les chiens aboient-ils ?

À la différence de leurs cousins les loups qui préfèrent hurler, les chiens, eux, préfèrent aboyer pour s'exprimer verbalement.
Il est à noter que les jeunes loups aboient aussi. Une fois devenus adultes, l'aboiement disparaît au profit d'un hurlement si caractéristique de l'espèce. Une première explication à l'aboiement des chiens est donc sans doute à chercher dans leur personnalité généralement juvénile ; même quand ils sont adultes. Cela dit, les chiens peuvent hurler aussi.
À cette première explication, il faut aussi ajouter que l'aboiement a pu servir pendant des milliers d'années à avertir l'homme d'un potentiel danger. Cette caractéristique des chiens a favorisé leur domestication. Le chien pouvait aider l'homme, et l'homme pouvait offrit gîte et couvert en retour.

Les principales causes de l'aboiement

Un chien aboie pour :
  • manifester une émotion (peur), un sentiment (crainte) ou une humeur (anxiété)
  • menacer (l'aboiement est alors un comportement d'agression)
  • avertir (le chien signale un danger potentiel)
  • inviter à jouer
  • manifester un besoin (sortir pour faire ses besoins, manger)
  • se signaler aux autres

Comment interpréter les aboiements du chien ?

Il y a 3 facteurs essentielles à prendre en compte : la tonalité, la durée et la fréquence de répétition.

La tonalité de l'aboiement

Une tonalité aiguë traduit plutôt la joie, l'excitation alors qu'une tonalité grave est plus employée pour menacer, dissuader ou traduire la peur.

La durée de l'aboiement

Un aboiement long signifie généralement une véritable intention du chien, l'attente de quelque chose. Un aboiement court est davantage émis par réflexe, instinctivement.

La fréquence de répétition des aboiements

Des aboiements très rapprochés traduisent l'urgence, l'excitation, le stress. Des aboiements peu rapprochés manifestent un intérêt modéré.

Cas pratiques

1 - L'aboiement d'alerte
L'aboiement est plutôt court et répété fréquemment par séquences de 2, 3 ou 4 vocalises suivis d'une pause assez courte. Le chien aboie par réflexe et est dans l'urgence d'une situation. Il cherche à avertir son propriétaire que quelqu'un approche.

2 - L'aboiement de menace
L'aboiement est plus long que pour l'alerte, grave et est répété fréquemment. Le chien qui aboie ainsi manifeste son intention de voir l'individu prendre de la distance. Il menace l'autre de réagir rapidement. La tonalité grave ajoute à la menace.

3 - L'aboiement de retour du propriétaire ou d'accueil
L'aboiement est plutôt aigu, court et peu répété. Le chien manifeste ainsi sa joie. Un aboiement d'alerte, une fois que l'individu est familier, peut se transformer en aboiement d'accueil.

4 - L'aboiement social
L'aboiement est plutôt long et avec de longues pauses entre chaque. La chien manifeste son envie de communiquer ou de trouver de la compagnie.

5 - L'aboiement d'invitation au jeu
Aboiement répété généralement par séquence de 2 vocalises, plutôt aigu et long.


Que faire quand un chien aboie ?

Il est important, avant toute autre chose, de comprendre pourquoi le chien aboie et ce qu'il cherche à dire.
Seulement à partir de ce moment peuvent être envisagées des solutions.

Par solution, je n'entends pas forcément empêcher le chien d'aboyer. Je pense même que c'est plutôt une mauvaise chose que de le contraindre à ne plus aboyer.
Pour cette raison, des solutions comme les colliers anti-aboiements sont à éviter absolument. D'abord parce que ces colliers ne font qu'agir sur la conséquence, l'aboiement. En aucun cas ils n'enlèvent au chien son besoin d'aboyer. Ensuite, parce que si le chien est dans l'impossibilité de pouvoir exprimer ses émotions, il peut en résulter une augmentation du stress, de l'anxiété voire un traumatisme.
Alors oui, les colliers anti-aboiement peuvent être efficaces, mais à quel prix ? Ce genre d'outils est vraiment à proscrire ; il s'agit ni plus ni moins de véritable maltraitance.

La souffrance des propriétaires de chien ne doit pas être ignorée pour autant. Il est nerveusement très difficile de laisser son chien aboyer. En plus de ça, des pressions peuvent être exercées par le voisinage.
Si vous pensez être à bout, préférez contacter rapidement un comportementaliste plutôt que de vous précipiter vers les colliers anti-aboiement.

Les situations généralement les plus problématiques avec les aboiements se passent quand le chien tente d'avertir et quand il est seul et anxieux. Pour ces deux cas, les aboiement peuvent durer et être extrêmement énervants, pour le propriétaire comme pour les voisins.

Quand le chien tente d'avertir

Le chien se précipite en général vers la porte et commence à aboyer par des séquences de vocalises courtes et répétées fréquemment.
Nombre de propriétaires réagissent alors en tentant de faire taire leur chien. Ce qui se manifeste le plus souvent par des injonctions peu amicales du genre "tais toi !", "la ferme !", "au pied !", etc.
De là à dire que ces propriétaires se mettent à aboyer en réponse aux aboiements de leur chien, il n'y a qu'un pas. Tout cela montre qu'on ne comprend pas son chien.

La meilleure façon d'apaiser le chien dans ce cas, est de lui montrer qu'on a compris son message.
Pour cela, il suffit de s'approcher de la porte, de faire mine de vérifier s'il y a vraiment un problème et d'attendre que le chien se calme. Dès que c'est le cas, il faut penser à féliciter son chien et à le caresser. Mais uniquement dès qu'il a cessé ses aboiements.

En montrant que l'on comprend ce que le chien veut nous dire, on l'incite inévitablement à moins aboyer. En le récompensant dès qu'il se calme, on renforce le comportement "se calmer dès que le propriétaire est là".

Quand le chien n'a de cesse d'aboyer quand il est seul

De nombreux chiens passent des journées entières à être seuls et à n'avoir rien à faire. Parmi ces chiens, certains souffrent d'anxiété, de frustration ou encore d'ennui. Et cela peut amener à des comportements destructeurs, à de la malpropreté et à des aboiements... qui semblent interminables et insupportables pour les voisins.

Dans ce genre de cas, le chien aboie pour traduire une émotion mais aussi parce qu'il attend une solution à une situation qu'il vit mal. Sans doute espère-t-il qu'ainsi son propriétaire reviendra plus vite.
Il n'y alors pas à agir sur les aboiements mais sur ce qui cause l'aboiement : un mal-être.

Je n'ai jamais pensé que laisser un chien seul 8 heures par jours était une bonne chose pour lui. Parfois, il peut même être seul pendant plus de 10 heures ; livré à lui-même et à ne pas savoir quoi faire pour se sortir de là.
Le chien est un animal qui a besoin d'activité et de présence, il importe donc de trouver des solutions pour alléger son calvaire.

Il faut d'abord porter une attention particulière aux rituels de départ.
Prendre son manteau, mettre ses chaussures, prendre son sac, s'habiller, prendre les clés, etc. Tout ces gestes peuvent constituer des rituels de départ que le chien peut interpréter en tant qu'absence imminente. Et il peut même anticiper cette absence par conditionnement classique. C'est à dire qu'à force d'avoir assisté aux mêmes rituels, il peut anticiper la situation désagréable qui va suivre et devenir anxieux avant même que son propriétaire ne soit parti.
Tant que faire se peut, il faut limiter ces rituels. Et on peut même effectuer de faux départs pour un contre-conditionnement classique. On se prépare normalement mais on ne part pas immédiatement après. Ou alors on part mais pour revenir très peu de temps après. On brouille ainsi le message qui signifiait au chien qu'il allait se retrouver seul.
Par la suite, on augmente peu à peu la durée pendant laquelle le chien se retrouve seul.

Afin de couper la journée, le propriétaire peut aussi :
  • se débrouiller pour rentrer chez lui à mi-journée
  • faire appel à son entourage (voisins, famille, amis) pour venir s'occuper un peu du chien, le sortir, le nourrir, changer son eau.
  • faire appel à un dog sitter. On peut en trouver ici par exemple : http://www.dogsitting.fr/
Et parallèlement, on peut aussi proposer à son chien une activité alimentaire pendant nos absences. S'il est nourri avec des croquettes, on peut en disperser quelques unes sur une large surface au sol, en mettre d'autres au fond d'une boîte en carton recouverte de jouets et encore d'autres dans un jouet distributeur de croquettes. Cela devrait l'occuper un peu.

Toutes ces méthodes peuvent participer à diminuer l'anxiété du chien et donc son besoin d'aboyer.
Pour plus d'informations sur l'anxiété, je vous propose la lecture de l'article : Anxiété de séparation, hyperattachement et détachement.

12 commentaires:

  1. Merci pour toutes des informations .. C'est extrêmement intéressant ...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Si cela a pu vous être utile, j'en suis ravi ! :)

    RépondreSupprimer
  3. A quand l interdiction de tout ce genre de colliers ( électriques anti aboiement...)??? Cet article est très fait écrit,il est clair... J ai bien aimé

    RépondreSupprimer
  4. il y a aussi les fleurs de Bach qui sont très utile, je donne à ma chienne un mélange composé de Mimulus, Aspen, et Wallnut depuis elle n'a plus de problèmes à rester seule

    RépondreSupprimer
  5. ha, aussi laisser un vieux t-churt avec lequel vous avez dormis toute la nuit dans son panier comme cela il aura votre odeur et sera moins stressé, à renouveler tout les jours

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    J'ai une chienne de 19 ans qui parfois se mets à aboyer/hurler et courir partout comme si elle était perdue. Elle aboie 2 fois, ça ressemble à des hurlement assez long et si on la tient pas elle se met à courir partout. J'essaie de la tenir, lui faire des caresses pour la réconforter mais parfois elle met longtemps à se calmer. J'aimerai au moins comprendre ce qu'il lui arrive. Cela vient peut-être de son âge. Elle est presque aveugle et n'entend plus. Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  7. Mon chien Félix à 3 ans 1/2. Il n'a jamais aboyé. Depuis 1 an, une petite chienne bouddhologue française est venue s'installer dans l'appartement à coté de chez nous. Depuis, à chaque fois qu'elle sort, il aboit comme un fou. j'ai l'impression que ce sont des cris de joie, mais comme il aboit fort cela me gêne un peu vis à vis des voisins. Comment puisje lui faire perdre cette habitude ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine,
      En commençant par contacter un comportementaliste pour le faire ensuite venir sur place.

      Supprimer
  8. moi mon chiot ne jappait pas mais il y a plusieurs chiens qui jappent autour ce qui fait qu'il a commencer a japper il va avoir 3 mois le 9 juillet soit dans 7 jours et la on joue avec lui et quand on cesse de jouer ou s'il veut jouer il se met a japper, a courir comme un fou nous sauter dessus et meme nous mordiller et la, on perd toute son attention sa concentration la seule solution que j'ai trouver pour le calmer est d'entrée moi dans la maison et le laisser quand il veux entrée la il entre car il est capable d'ouvrir les portes patio mon véto m'a dit qu'il est tres tres intelligent et effectivement il est tres curieux et apprend tres vite il sait déja debout assis coucher donne la patte droite donne la patte gauche, cherche rapporte donne le reste est a venir et une fois qu'il est calme je retourne dehors avec lui et on se remet a jouer

    RépondreSupprimer
  9. Bjr,Hitler, mon chien de 9 mois aboie souvent de manière aiguë la nuit. Je crois parfois qu'il a roulé sa laisse autour du cou, mais quand je sors regarder, rien du tout, et il se tait et on peut dormir. Y-a-t-il un problème à ça ? Merci de votre réaction.

    RépondreSupprimer
  10. Bjr,Hitler, mon chien de 9 mois aboie souvent de manière aiguë la nuit. Je crois parfois qu'il a roulé sa laisse autour du cou, mais quand je sors regarder, rien du tout, et il se tait et on peut dormir. Y-a-t-il un problème à ça ? Merci de votre réaction.

    RépondreSupprimer
  11. Très intéressant , merci.
    Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ma chienne, d'une race réputée aboyeuse, n'aboie pas plus de deux fois par an , et 3 abois au maximum?

    RépondreSupprimer

 

Articles les plus consultés

Qui suis-je ?

Ma photo
Ermont, Ile de France, France
En tant que comportementaliste, je suis spécialisé en comportements canins et j'interviens dans la relation homme-chien. J'aide les propriétaires à mieux comprendre leur chien et à mieux se faire comprendre d'eux. Mon approche est éthologique et systémique.